Traitements pour lutter contre la plague de la guêpe de l?amandier

20 Junio 2019 | Blog
array(4) { ["token"]=> string(32) "wjxesbw2w3ox167w55h3ggeq6637htq4" ["user"]=> string(0) "" ["location-teyme"]=> string(2) "fr" ["lg-teyme"]=> string(2) "fr" }

Parmi des maintes plagues que le champ espagnol subit, dans les derniers temps on remarque la plague de la petite guêpe qui affecte les amandiers. La guêpe de l'amandier (Eurytoma amygdali Enderlein) est recemment arrivée sur les cultures espagnoles, surtout celles de Murcia et elle est dévenue un vrai problème pour les agriculteurs.


Les ravages que la petite guêpe est en train de provoquer sur les cultures espagnoles d'amandiers préoccupent beaucoup les autorités, qui ont décreté l'alerte pour plague à Murcia, la région de Valence, et, recemment, la région de Castilla La Mancha. Les agriculteurs craignent aussi l'expansion d'une plague qui pourrait finir avec le 90 par cent des récoltes. 




Cycle de vie complexe


La petite guêpe est un hymenoptère de la famille des Eurytomidae qui utilise les amandes encore vertes comme nid pour ses oeufs au printemps. Quand ceux-ci éclosent, les larves se nourissent du fruit jusqu'à passer, le Juillet ou Août, au suivant étage de developpement. D'ici là, elles auront gâché complètement l'amande, qui restera à l'arbre après la récolte, infestée de fungi et avec une couleur noircie. La larve finira son développement et passera à l'étage de pupe, pour naître à la fin du prochain hiver.


En étages déjà avancés il est fréquent de voir amandes noires avec des petits trous de sortie des petites guêpes adultes. La vie de cet insecte hors du nid est très bref. Après sa naissance, elles s'accouplent rapidement et dans quelques jours elles ont pondu à nouveau des oeufs tout en redémarrant le processus. Cette brièveté force les agriculteurs à être très attentifs pour détecter le moment où il y a des exemplaires adultes sur les champs, le seul instant valable pour appliquer des traitements.  


Contrôle de plagues efficace : la seule solution


Les experts nous recommandent deux façons de travailler pour éradiquer les guêpes de l'amandier. D'un côté, enlèver des arbres les amandes qui montrent de symptômes d'avoir été attaquées (aspect deshydraté et couleur brunâtre). Il s'agit d'un travail dur, car ces fruits infestés ne tombent pas facilement. D'autre côté, on conseille de recourir à des traitements chimiques spécifiques pour finir avec la plague.


Les taches de contrôle de plagues doivent se réaliser avec des machines adéquates pour éviter des dépenses inutiles de produits phytosanitaires et prévenir des pollutions non désirées. Pour appliquer ces traitements, nous pouvons utiliser des appareils de précision, comme les atomiseurs de Teyme. 


Ces machines brisent les gouttes de produit en fragments minuscules et, grâce aux puissants et précis courants d'air, transportent un nuage avec le traitement jusqu'au dérnier coin de l'arbre. 


Cependant, ces produits sont uniquement effectifs contre les petites guêpes adultes. Pour cette raison nous dévons être très attentifs pour détecter l'instant où elles commencent à sortir des amandes. Ceci sera le bon moment d'appliquer les traitements phytosanitaires. Nonobstant, pour assurer la disparution des oeufs et larves, nous devrons nous débarrasser de toutes les amandes qui montrent des symptômes. 




Cultures écologiques : comment se protéger 


L'inconvenient est plus complexe dans le cas des agriculteurs écologiques, car les phytosanitaires disponibles contre la petite guêpe ne peuvent pas être utilisées sur les cultures écologiques.


Encore la solution passe par ramasser et détruire toutes les amandes qui montrent des symptômes d'être affectées. Une autre possibilité est de traiter avec le produit chimique sur les champs dans lesquels il soit nécessaire et vendre cette partie de la production comme à amande conventionnelle. 


Somme bref, la guêpe de l'amandier est un vrai casse-tête pour les agriculteurs, soient organiques soient conventionnels. Ils doivent rester alerte pour détecter la presence de ces parasites qui détruissent leurs amandes et surtout pour être capables d'identifier quand c'est le moment le plus convenable pour les combattre en utilisant des phytosanitaires qui sont appliqués moyennant atomiseurs précis et puissants. 


Articles similaires

Nous utilisons des cookies à nous et à tiers pour améliorer l'expériénce de navigation et vous offrir contenus de votre intérêt.  Accepter